EMPRUNT OBLIGATAIRE DU PORT AUTONOME D’ABIDJAN: COMMENT PUIS-JE PARTICIPER EN TANT QUE PERSONNE MORALE OU PHYSIQUE?

Le port autonome d’Abidjan a procédé le jeudi 22 avril 2010 à Pullman, au Plateau, au lancement de sa première opération d’Emprunt obligataire dénommé PAA 6,95% 2010-2017. D’un montant brut de 25 milliards de FCFA, cette opération s’inscrit dans la dynamique de recherche de moyens de financement afin de rendre le Port autonome d’Abidjan plus compétitif et attrayant et faire face aux exigences nouvelles des investisseurs.‘’PAA 6,95% 2010-2017’’ est la première opération d’Emprunt Obligataire que le Port autonome d’Abidjan vient d’émettre sur le marché de l’UEMOA. La communauté portuaire attend, à travers cette opération, mobiliser 25 milliards de FCFA. Pour encourager les intervenants du marché, le taux d’intérêt a été maintenu à 6,95%. Le prix de l’obligation pour cette première opération est de 10.000 FCFA. Toutes les couches socioprofessionnelles sont concernées par cette opération. Non sans relever que les fonds levés serviront à mettre en route un ensemble de projets de développement afin d’accroître les activités du port autonome d’Abidjan. Au nombre de ces projets, il y a l’acquisition d’une trentaine de wagons pour la SITARAIL (Société des chemins de fer dont l’objectif est de renforcer le trafic du chemin de fer. En le faisant, le Port autonome d’Abidjan vise non seulement accroître ses capacités de transports, mais aussi à rapprocher le PAA au Niger, à travers son programme multimodal (rail-route). En plus, la communauté portuaire d’Abidjan envisage acquérir des infrastructures lourdes dont le projet de création d’une station de traitement des déchets liquides issus des navires, acquisition d’une drague pour le curage du fond de la lagune. L’objectif de cette ambition affichée par les responsables du PAA est non seulement de faire des économies mais aussi de se rendre utile et incontournable sur tous les plans. Pour l’émission de cet Emprunt Obligataire, le PAA de la garantie des deux institutions importantes, à savoir la BOAD (Banque Ouest africaine de développement) et la BIDC (Banque d’investissement et de développement de la Cedeao). Lors de sa récente visite au Togo, les responsables de ces deux institutions n’ont trouvé aucun inconvénient à accompagner le Port autonome d’Abidjan. Cet engagement s’est matérialisé par la signature de conventions de garantie avec les responsables de la BOAD et de la BIDC, qui sont respectivement M. Bio Tchané et M. Christian Adovelande. En plus de ces deux institutions, le PAA est assisté par le groupe Atlantic Finances, à travers ses filiales Atlantique Finance et Banque Atlantique de Côte d’Ivoire. Pour la communauté portuaire d’Abidjan, au regard de tout ce qui est en train d’être entrepris, le Port autonome d’Abidjan est en route pour devenir le Rotterdam d’Afrique de l’Ouest. C’est-à-dire une plateforme portuaire, capable de répondre aux attentes des opérateurs économiques. Chose possible grâce aux efforts des uns et des autres

DECISION_N_2010_032

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s