INFORMATIONS UTILES

La plupart des produits frais destinés à la vente sur le marché se composent d’un grand nombre de petites unités de calibres comparables, que l’on doit déplacer en quantités pouvant être manipulées par une seule personne. Pour cela, le meilleur moyen est d’utiliser des récipients d’une capacité de 3 à 25 kg, et d’un encombrement d’environ 60 x 40 x 30 cm au maximum. Certaines denrées (les pommes de terre par exemple) peuvent être commercialisées en sacs de 25 ou 50 kg, tandis que d’autres produits encombrants, tels que les régimes de bananes entiers, sont transportés sans être emballés. Les légumes en feuilles peuvent être vendus en vrac ou liés en bottes, sans emballage.

Dans la plupart des pays en développement, on utilise des paniers, sacs ou plateaux traditionnels pour transporter les produits jusqu’au marché. Ces récipients sont généralement peu coûteux, fabriqués au moyen de matériaux faciles à trouver tels qu’herbes sèches, feuilles de palmier ou bambou. S’ils se prêtent bien au transport de produits frais sur de courtes distances, ils présentent de nombreux inconvénients dans le cas des grands chargements expédiés au loin.

Les produits en grandes quantités destinés au commerce de gros doivent être mieux emballés pour limiter les pertes et rentabiliser les moyens de transport. Il s’agit d’empêcher que les produits ne s’abîment en cours de manutention, de transport et de stockage, et de fournir des récipients de capacité uniforme, faciles à manipuler et à compter.

Le recours à des emballages normalisés permet d’éviter d’avoir à répéter les pesées et peut faciliter la manutention, le gerbage et le chargement. Beaucoup d’emballages sont fabriqués à partir de papier et de dérivés du papier (carton compressé et carton ondulé), de bois et de dérivés du bois (bois scié et particules), ainsi que de matières plastiques, souples ou rigides. Chaque type d’emballage doit être mûrement considéré du point de vue de son utilité, de son coût et de la valorisation du produit.

En matière d’emballages, il faut toujours viser l’économie. Une étude conduite en Thaïlande a montré qu’une caisse en plastique, coûtant cinq fois plus que le panier de bambou traditionnel de même capacité, restait utilisable après 20 fois le nombre de voyages, ce qui met le prix de revient de la caisse en plastique par voyage à environ un quart de celui du panier de bambou. En outre, la caisse, tout en protégeant mieux le produit, était beaucoup plus facile à manipuler, à gerber et à nettoyer.

Il pourrait cependant se faire que des améliorations apportées à la conception et à la construction des récipients indigènes soient une meilleure solution que l’achat de caisses en plastique.

Dommages subis par les produits emballés

Dommages par lésions

Coupures ou percements

Causes

– emballages percés par des objets pointus;
– échardes du bambou ou des récipients en bois;
– agrafes ou clous en saillie.

Effets

– le produit se trouve profondément entaillé ou percé, d’où perte d’eau et décomposition rapide.

Chocs

Causes

– fait de jeter ou de laisser tomber les caisses; démarrage ou arrêt brutal du véhicule, entraînant un déplacement du chargement;

– fait de rouler à grande vitesse sur de mauvaises routes.

Effets

– les emballages cèdent, ce qui contribue à meurtrir le contenu.

Compression (écrasement)

Causes

– récipients trop légers ou surdimensionnés;
– récipients trop remplis et (ou) gerbés trop haut;
– effondrement des empilements en cours de transport.

Effets

– le contenu est meurtri ou écrasé.

LA SUITE DANS LA PROCHAINE PARUTION

A TRES BIENTOT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s