le savez vous?

La lettre de voiture fait foi, jusqu’à preuve du contraire des conditions du contrat de transport et de la prise en charge de la marchandise par le transporteur.
Par ailleurs la lettre de voiture peut avoir une portée commerciale parce qu’elle est endossable.
La lettre de voiture est donc conformément aux dispositions de l’OHADA, un document indispensable dans les transports de marchandises en ce qu’elle constate l’existence du contrat de transport et sécurise les intérêts des parties. Il est donc impératif pour tout chargeur et transporteur, de protéger ses transactions en recourant à la lettre de voiture.
1°) La lettre de voiture doit contenir :

a) les lieu et date de son établissement ;

b) le nom et l’adresse du transporteur ;

c) les noms et adresses de l’expéditeur et du destinataire ;

d) les lieu et date de la prise en charge de la marchandise et le lieu prévu pour la livraison ;

e) la dénomination courante de la nature de la marchandise et le mode d’emballage et, pour les marchandises dangereuses, leur dénomination généralement reconnue ;

f) le nombre de colis, leurs marques particulières et leurs numéros ;

g) le poids brut ou la quantité autrement exprimée de la marchandise ;

h) les instructions requises pour les formalités de douane et autres ;

i) les frais afférents au transport (prix de transport, frais accessoires, droits de douane et autres frais survenant à partir de la conclusion du contrat jusqu’à la livraison) ;

2°) Le cas échéant, la lettre de voiture peut contenir :

a) l’interdiction de transbordement ;

b) les frais que l’expéditeur prend à sa charge ;

c) le montant du remboursement à percevoir lors de la livraison de la marchandise ;

d) la déclaration par l’expéditeur, contre paiement d’un supplément de prix convenu, de la valeur de la marchandise ou d’un montant représentant un intérêt spécial à la livraison ;

e) les instructions de l’expéditeur au transporteur en ce qui concerne l’assurance de la marchandise ;

f) le délai convenu dans lequel le transport doit être effectué.

g) Le délai de franchise pour le paiement des frais d’immobilisation du véhicule ;

3°) Les contractants peuvent porter sur la lettre de voiture tout autre mention qu’ils jugent utile.

4°) L’absence ou l’irrégularité de la lettre de voiture ou des mentions prévues aux alinéas 1 ou 2 du présent article, de même que la perte de la lettre de voiture n’affecte ni l’existence, ni la validité du contrat de transport qui reste soumis aux dispositions du présent Acte uniforme.

h) La liste des documents remis au transporteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s